Le contact physique, les questions sur le corps, l’intimité, la sexualité, la position, la peur des petites odeurs,… il existe mille et une raison d’appréhender un rendez-vous chez le gynécologue. Beaucoup de femmes redoutent ce moment que ce soit pour la première fois comme pour une visite de routine.

Parce que le flou qui entoure cette visite gynécologique entretient le mystère, voici toutes les informations à connaitre sur la consultation gynécologique. Mieux informée et préparée et vous vous rendez à votre visite plus sereinement.

Un premier rendez-vous chez le gynécologue : une étape importante

Dans la vie d’une femme, la première visite gynécologique représente une étape essentielle. Un rendez-vous médical qui n’est pas toujours simple à préparer. Appréhension, peur, questions, de multiples émotions peuvent se mélanger avant la rencontre avec le gynécologue. 

La première visite représente le point de départ de la relation que les femmes pourront tisser avec l’univers de la gynécologie. Un lien qui doit se créer par la confiance accordée entre le médecin et sa patiente. Si les visites peuvent bien se dérouler, ce ne sera pas forcément le cas pour toutes les femmes. Il est important de pouvoir se sentir écoutée, comprise et de changer de gynécologue, lorsque la confiance n’est pas présente. 

Parcourons les différentes étapes d’une visite chez un gynécologue pour aborder ce rendez-vous sereinement.

Comment se préparer à un premier rendez-vous chez le gynécologue

Pourquoi un gynécologue ?

Un gynécologue est un médecin spécialiste de l’appareil génital féminin et de son organisme. Il peut traiter de multiples sujets à différentes étapes de la vie des femmes.

Ainsi, le gynécologue sera présent pour vous aider à travers l’évolution du corps, la sexualité, la contraception, les maladies, la grossesse, l’accouchement et la ménopause. Le gynécologue s’assure de votre bonne santé et il est présent pour répondre à toutes vos questions à chaque âge de la vie.

Un gynécologue peut être consulté pour différentes raisons :

  • répondre aux questions sur le corps, les règles, la puberté, la sexualité
  • choisir ou renouveler une contraception
  • s’assurer que l’appareil génital de la femme fonctionne bien
  • assurer les transitions adolescence – femme – ménopause
  • suivre une grossesse

Il y a également des situations d’urgence comme : 

  • un rapport non-protégé
  • un retard de règle
  • des saignements anormaux
  • des démangeaisons génitales
  • des douleurs anormales
  • des douleurs lors des rapports
Quand aller chez un gynécologue

Comment choisir un gynécologue ?

Les amies, les sœurs, les cousines représentent une grande source d’information pour trouver un gynécologue. Votre médecin traitant peut aussi vous aider à choisir. Vous êtes libre de choisir votre gynécologue. Différent de celui de maman ou non, il faut pouvoir vous en confiance, alors n’hésitez pas à demander des conseils à votre entourage.

Quand prendre rendez-vous chez un gynécologue ?

Il n’y a pas d’âge défini pour prendre son premier rendez-vous gynécologique. Une première consultation peut se faire après les premières règles pour une prise d’information, lors du choix de la contraception ou encore avant un rapport sexuel. Si vous avez des questions sur votre corps, la consultation gynécologique vous aidera à trouver toutes vos réponses. A 14 ans, à 18 ans ou à 20 ans, n’hésitez pas à passer la porte.

 

La consultation seule ou accompagnée ?

Une première visite gynécologique peut être stressante, vous pouvez choisir d’être accompagnée pour vous rassurer. Vous pouvez aussi vous sentir mal à l’aise de répondre aux diverses questions intimes avec un proche, dès lors, vous pouvez choisir d’aller seule à la consultation. L’accompagnant pourra attendre dans la salle d’attente. Le gynécologue est tenu au secret médical. Quel que soit votre choix, vous devez vous être sereine.

Le déroulement d’une consultation chez le gynécologue

 

La première étape : les questions

Un fois que le gynécologue vous aura accueillie dans son cabinet, la consultation commence. Le gynécologue va commencer par vous poser des questions de routine pour déterminer votre état de santé, cela se nomme l’anamnèse.

  • Souffrez-vous ou avez-vous souffert d’une maladie ?
  • Prenez-vous des médicaments ?
  • Quand avez-vous eu vos premières règles ? Sont-elles régulières ? Douloureuses ?
  • Avez-vous eu des rapports sexuels ? Est-ce que cela se passe bien ?

Le gynécologue pourra aussi vous poser des questions que vos antécédents familiaux (par exemple, si il y a eu des cas de cancer du sein, de l’utérus, des ovaires, si il y a eu des cas de diabète, de phlébites, de thromboses,…)

Cette discussion représente le moment idéal pour poser vos questions. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises questions, il n’y a pas de gêne non plus, c’est important que vous puissiez poser toutes vos questions. C’est votre corps et il est essentiel de bien le connaitre.

 

L’examen gynécologique

Après la discussion, le gynécologue vous invitera à vous déshabiller partiellement ou totalement. Vous pourrez ensuite vous allonger sur la table gynécologique et poser vos pieds dans les étriers.

L’examen se déroule en 4 temps :

  • La palpation des seins : le médecin va palper les seins et les aisselles pour prévenir du cancer du sein. Il pourra vous expliquer comment répéter le geste chez vous.
  • Le toucher vaginal : le gynécologue introduit 2 doigts dans le vagin tout en palpant le ventre avec l’autre main. Ainsi, il vérifie la position des organes comme les ovaires, l’utérus et le périnée. Cette partie n’est PAS SYSTEMATIQUE.
  • Le frottis de dépistage : c’est un prélèvement des cellules du col de l’utérus pour vérifier la présence d’éventuelles maladies. Le frottis se réalise à l’aide d’un spéculum, un petit instrument en métal ou en plastique qui permet d’écarter les parois du vagin et avoir une vue dégagée sur le col de l’utérus. Ensuite, avec un coton-tige, les cellules sont prélevées. Cette partie n’est PAS SYSTEMATIQUE.
  • Une échographie transvaginale : en insérant une sonde d’échographie dans le vagin, une échographie peut être réalisée pour vérifier que vos organes vont bien, cela permet de calculer la taille des ovaires, de l’utérus, de vérifier les muqueuses,… Cette examen n’est PAS SYSTEMATIQUE.
  • Une échographie du ventre : le gynécologue peut réaliser une échographie sur le ventre pour observer les différents organes. Cet examen est préféré lorsque la patiente n’a pas encore eu de rapport sexuel.

Et après ?

Une fois la visite terminée, vous pouvez rentrer chez vous. A ce moment, il est important de faire le point.

  • Est-ce que le rendez-vous s’est bien déroulé ?
  • Vous êtes vous sentie écoutée ?
  • Avez-vous eu un bon briefing ?
  • Quelque chose vous a mis mal à l’aise ou vous a déplu ?

Si le gynécologue ne vous a pas mis en confiance, si vous ne vous êtes pas sentie écoutée, comprise ou si quelque chose s’est mal passé, alors vous êtes totalement libre de ne pas y retourner et de trouver un nouveau gynécologue.

L’importance de la relation de confiance 

La consultation gynécologique, comme on vient de le voir, n’est jamais un moment agréable à passer. La peur de la nudité, l’inconfort de l’examen ou l’appréhension des questions intimes et les petites odeurs, tout cela peut devenir naturel avec un bon gynécologue, un gynécologue qui vous convient. C’est pourquoi, le choix de son médecin-spécialiste est si important. 

Ecoutez-vous et partez à la recherche du gynécologue qui vous accompagnera à chaque étape de votre vie de femme.

 

En savoir + sur les maladies féminines et l’endométriose

L'endométriose traitements

Traitements

endométriose et sexualité

Sexualité