Le soutien-gorge, la culotte, le string,… les sous-vêtements habillent nos parties les plus intimes, les dissimulent, les mettent en valeur.

Confortable, pratique ou érotique, la lingerie est au plus proche de notre corps, de notre intimité. Ainsi, elle peut aussi bien prendre soin de notre corps comme le mettre en danger. Pesticides ou traitements toxiques, les sous-vêtements peuvent être synonymes d’irritations ou d’allergies. Un constat que l’on peut aussi connaitre avec les protections menstruelles.

A condition d’être bien choisie, la lingerie peut représenter un véritable allié du quotidien et ce même dans les « mauvais » jours.
C’est avec l’objectif de proposer des sous-vêtements de qualité et sans danger pour notre santé que Peau Éthique est née.

Chroniques de l’endométriose est partie à la rencontre de Ludivine, co-gérante de Peau Éthique pour échanger et partager autour de la lingerie, l’intimité et l’endométriose.

Peau Éthique, une histoire familiale

C’est en 2004 que Cathy décide de se lancer dans les sous-vêtements bio.
Après avoir constaté de l’eczéma sur le corps de son petit garçon, Cathy se met à la recherche de marques françaises proposant des vêtements bio. Au milieu de toutes les marques, elle ne trouve pas une entreprise qui vend des sous-vêtements à la fois responsables, éthiques et en coton biologique.

Elle décide alors de lancer sa propre affaire, Peau Éthique. Une marque de textile bio qui propose des sous-vêtements allant de la taille bébé à la taille adulte. Aujourd’hui, c’est Ludivine (sa fille) et Sara (sa belle-fille) qui ont repris le flambeau.

Toujours avec l’envie de promouvoir un produit français de qualité, bio et éthique, cette entreprise poursuit son développement avec un nouveau produit phare : la culotte menstruelle 100% en coton bio certifié GOTS.

Une entreprise féminine et féministe

Peau Éthique, c’est avant tout une histoire de femmes. Une entreprise engagée qui souhaite faire la différence dans notre société où la fast-fashion prime et où les origines de nos vêtements sont parfois bien floues.

Écologie, éthique et féministe, voilà comment on pourrait résumer cette marque française qui souhaite avant tout proposer de la lingerie bio et accessible à tous.

peau éthique : culotte de règles

Une culotte de règles bio

Pour une femme, les règles peuvent être synonymes de douleurs mais également de charge financière et mentale. Au cours d’une vie, les règles peuvent coûter plus de 4000€ pour une seule personne et provoquer près de 150kg de déchets. Sans oublier que l’on ne sait pas toujours ce qui se cache à l’intérieur de nos protections menstruelles.

Avec ce constat, Ludivine et Sara ont décidé de créer un culotte menstruelle lavable, réutilisable et composée de produits bio pour assurer le confort, le bien-être et la santé de toutes.

Ludivine nous confie comment elles ont imaginé ce produit :

« Il y a beaucoup de culottes menstruelles sur le marché. Nous voulions un produit bon, bio, avec une bonne absorption. L’achat d’une culotte de règles, cela représente un investissement et nous souhaitions avoir le meilleur rapport qualité prix ».

Une culotte qui joue la transparence

La culotte de règles de Peau Éthique est réalisée en coton biologique. La partie technique est confectionnée en France et la confection du produit est réalisée en Tunisie.

Cette culotte menstruelle présente de nombreux atouts :

  • Elle est respectueuse de la peau des femmes et de son équilibre.
  • Il n’y a pas de risque de choc toxique.
  • Il n’y a ni odeur, ni de fuite.
  • La culotte permet de bouger librement, de faire du sport,…
  • Elle ne provoque pas de sensations d’humidité gênantes.
  • Elle est invisible.
  • La culotte est noire, ce qui permet d’éviter d’être confrontée à son sang.
  • Le petit plus : son élastique dentelle qui la rend élégante.

« La culotte menstruelle ne change pas les règles, mais elle les facilite. » nous affirme Ludivine.

culotte menstruelle peau ethique

Les culottes menstruelles : un moyen de briser le tabou des règles et de l’endométriose

La culotte menstruelle de Peau Éthique n’est pas seulement bio et responsable, elle est également engagée.

Elle coûte 29€ à l’achat, dont 1€ est reversé à l’association de lutte contre l’endométriose : EndoMind.

Ludivine nous explique pourquoi il était important pour elle et l’entreprise de soutenir la sensibilisation à l’endométriose et les tabous entourant les règles :

La création de cette culotte menstruelle nous permettait d’étoffer notre offre de lingerie bio mais cela représentait également un excellent moyen de parler de l’endométriose.

 

J’ai été moi-même diagnostiquée à 32 ans.
Les douleurs, les examens, cela n’a pas toujours été facile. Et je sais combien mon parcours aurait pu être plus aisé si cette maladie avait été plus mise en avant lorsque j’étais jeune.
Il y a encore trop de personnes menstruées qui souffrent durant de longues années sans le savoir.
Je ne peux pas imaginer qu’une jeune fille passe plus de 20 ans à avoir des menstruations sans être diagnostiquée.

 

Alors, lorsqu’on a pu lancer un produit qui nous permettait de soutenir la recherche scientifique, de sensibiliser les femmes et de briser les tabous liés aux règles, on l’a fait. C’était une évidence.

 

Aujourd’hui, il est plus facile de parler des menstruations avec sa famille, son conjoint, ses copains mais dans le milieu professionnel cela représente encore un tabou important. Il y a encore un grand combat à mener.
Annoncer qu’on a une maladie qui touche aux règles, cela peut installer un froid dans le milieu professionnel. Etre fatiguée, avoir des crampes et des douleurs qui nous empêchent de travailler, les employeurs ont du mal à concevoir que cela puisse être handicapant.
C’est déjà lourd à porter et en plus il faut tout faire pour le cacher sur son lieu de travail.

 

Des évolutions doivent être apportées et on peut faire bouger les choses en en parlant, mais aussi avec une culotte de règles.

La culotte de règles Peau Éthique, un sous-vêtement indispensable pour passer ses menstruations en toute sérénité. Et en plus, il soutient la lutte contre l’endométriose. Nous, on adore.

A lire également…

ReikiVox : la puissance du chant dans l’endométriose

ReikiVox : la puissance du chant dans l’endométriose

Chanter sous la douche, dans la voiture, en soirée, avec ses copines,... Le chant est universel. Certains chantent vraiment bien, d’autres simplement faux, mais dans le fond peu importe nos talents. On a tous nos petits moments de chant dans la journée.Et si on vous...

Ma seconde opération

Ma seconde opération

Route 390, chambre 382. Vêtue d’une robe ample, démaquillée et accompagnée d’un grand sac avec quelques affaires, je déambule dans les couloirs de l’hôpital. Inscription, signatures, bracelets, j’arrive dans la chambre. La chambre 382. Un an et demi après ma première...